Tanz Ohne Musik - Infinity

La nébuleuse Galakthorroe est définitivement quelque chose d'unique. Le label distille ses sorties et ses signatures au compte-goutte (même en terme de pressage, l'obtention des LP's est parfois aussi ardue que des tailles M de T-shirts lors des soldes). Sous le joli nom d' « angstpop », Mr et Ms Arafna ont réellement créé à eux deux un style artistique total (qu'il soit musical ou visuel avec une identité de leur sortie très forte).

Tanz Ohne Musik est donc la nouvelle signature de la structure. Il est d'ailleurs étonnant de voir que leur dernier album, et premier sur Galakthorroe sort en même temps que la réédition du Children of God de Haus Arafna, album de 1998 considéré comme leur meilleur, voire le plus fondateur du son du duo allemand. Cette double sortie coordonnée donne la sensation que le couple Arafna tend de manière encore plus totale à affirmer une unité sonique dans ses rangs (en plus de nous donner la possibilité d'enfin mettre la main sur ces objets cultes).

TOM gravite donc dans la galaxie Angstpop et rejoint les rangs de leur créateur de manière légitime pour cet Infinity teinté de November Novelet. Entendez par là que le groupe se rapproche de cette musique électronique/post wave/cold terriblement sensuelle où les beats langoureux (parfois d'ailleurs bien plus rythmés, comme sur In your eyes) sont mis en exergue par des nappes distordues massivement mélodiques. L'héritage de Children of God reste cependant toujours dans le rétroviseur lorsqu'on s'immerge dans cette ambiance de bruit blanc délesté de toute humanité, réelle bande originale de fin du monde (Visions).

Exit en revanche l'aspect haineux et power electronics des débuts d'Haus Arafna où les machines s'emballaient sur cris en tous genres. La haine Angspop Galakthorroe moderne est bien plus subtile et retenue, ce qui la rend foncièrement plus angoissante. TOM est apparemment un duo roumain qui oscillait dans la nébuleuse musicale Arafna depuis ses débuts en y trouvant finalement sa place aux côtés des géniaux Maska Genetik, Subliminal, Herz Jühning et Karl Runau. TOM réussit le tour de force de rendre sa musique, en soi d'un minimalisme déroutant, passionnante. L'ajout de sonorités au détour des beats, l'aspect dansant de certaines mélodies (Inside+outside), le côté martial des vocaux, autant d'éléments qui accentuent la forme atmosphérique et menaçante du tout (un peu à la Deutsch Nepal finalement).

Les objets Galakthorroe se suivent lentement et se ressemblent. Le couple Arafna est en train de créer quelque chose d'unique et avec Tanz Ohne Musik et prouve aujourd'hui qu'il est capable d'intégrer leurs suiveurs au train de la mort musicale dont il est l' initiateur. Captivant, éprouvant, réussi.

Bertrand

Artiste : Tanz Ohne Musik
Album : Infinity
Sorti en juillet 2016 chez Galakthorroe (http://www.galakthorroe.de/)
Genre : Musique de la mort vivante.

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon