Schoolboy Q - Blank Face

Dix-sept titres et de nombreux featurings bien choisis, pour un projet purement gangsta rap :  Blank Face de ScHoolboy Q est la bombe sonore de cet été et assurément l’album Rap de l’année !
 
Après nous avoir fait patienter plusieurs semaines voire plusieurs mois, le label TDE (Top Dawg Entertainment) a enfin signé sa première vraie sortie de l’année. Mais une fois le processus de promo lancé, on nous a feintés sur la cover de l’album avec une première version en Trump Blank Face puis avec une Jordan Blank Face. Après deux ans de disette, ScHoolboy Q est de retour, le Saint-Graal est enfin arrivé dans mes petites oreilles !
 
MattHew Hanley, aka ScHoolBoy Q, nous vient de Los Angeles, plus exactement de South Central, et a rejoint à l’âge de 12 ans les 52 Hoover Crips un gang de L.A. En 2007, il est arrêté et envoyé en prison. En sortant de prison et étant assigné à résidence, il trouve la motivation dans une citation de 50 Cent qui disait « Si tu es un gangster, que tu sors de prison, que tu n’as rien à faire et des choses à dire alors lance-toi dans le rap.» Il est donc un ex-gangster et fait du gangsta rap. Les thèmes qu’aborde ScHoolBoy Q sont souvent influencés par sa vie avant le rap, il a donc un style très imagé et axé sur son histoire. On retrouve ces éléments dans la façon dont il a promotionné son album. En effet, il a choisi de le présenter comme un court métrage intitulé By Any Means avec une bande annonce, le tout coréalisé par ScHoolBoy Q et Kendrick Lamar. Le court métrage est découpé en plusieurs parties et cache en fait quelques extraits de l’album et des clips (trailer).
 
L’intégralité de l’album pue les quartiers dangereux de la Westcoast, bien plus qu’Oxymoron, son album précédent. Les collaborations sont pour la plupart efficaces et les performances de Q sont toujours appréciables.
Musicalement bien plus sombre que son premier opus, son univers artistique a, depuis deux ans, grandement évolué. Par ailleurs, le flow est toujours efficace, les thèmes abordés restent globalement les mêmes, avec comme fil rouge, la quasi-schizophrénie d’un rappeur sorti récemment d’une grave dépression. Mais la force de ce nouvel album réside dans sa diversité musicale.
On trouve des pointures de la prod’ comme The Alchemist, Tyler, The Creator ou encore Swizz Beatz. Parmi les invités derrière le mic, outre l’écrasant Kanye West, on peut citer les grands espoirs du hip-hop comme Vince Staples et Anderson .Paak, le mythique duo Tha Dogg Pound mais aussi quelques pousses du label Top Dawg Entertainment.
 
C’est assez remarquable pour le souligner : aucun des trois autres membres de Black Hippy, à savoir Kendrick Lamar, Jay Rock et Ab-Soul, n’est présent sur cet album. C’est sans doute pourquoi le style diffère des sorties précédentes du rappeur au bob; le projet est plus personnel, moins percutant et plus lyrique.
 
La présence de chanteurs tels que SZA, ou Miguel et Justine Skye, ont permis à Q de retourner à un style plus chill et smooth sur certains titres, et ainsi d’apporter de légers faisceaux lumineux dans la noirceur de Blank Face.
 
Il ne vous reste plus qu’à arborer votre plus joli bob ou votre capeline préférée pour le 1er Décembre 2016 car ScHoolboy Q fera un passage à Nimes (seulement deux dates en France !!!)

Ginger
 

Artiste: Schoolboy Q
Album: Blank Face
Sorti chez Top dawg entertainment
Genre: Gangsta Rap

 

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon