Sand - His First Steps

Rotorelief a entrepris depuis 2010 un travail colossal. Après la réédition de Golem, premier et unique album de Sand, groupe allemand de la fin des années 60, ils se sont pris de passion pour eux et ont planifié la sortie de quatre galettes supplémentaires d'inédits et de chutes studio du groupe.
Golem reste une pièce inédite dans l'histoire de la musique. Adulé par beaucoup d'artistes et considéré comme un point de départ de toute une frange de la musique, le disque restera pourtant oublié pour le commun des mortels. David Tibet de Current 93 et Nurse with Wound auront érigé une pierre à l'édifice Rotorelief en participant à cette série d'hommages avec la reprise du morceau folk When the may rain comes pour le premier et un album de collages pour Steven Stapleton.
En ce début d'année 2016 sort le dernier volume des travaux studio de Sand, His First Steps. L'album s'impose comme le miroir de Golem, avec des prises issues directement de celui-ci, des ébauches ou des réinterprétations de ces morceaux.
Sand s'impose comme une énigme de cette fin des années 60. Le groupe est bien sur issu d'une tradition de Komische Musik, de Krautrock ou de rock psychédélique avec des sons claviers qui ne sont pas sans rappeler Klaush Schultze (dont les protagonistes étaient clairement fans). Le groupe est aussi héritier d'une frange de rock psyché, se revendiquant aussi du The Piper at the gates of dawn des Pink Floyd. Pourtant, ce qui fascine le plus dans cette bouillie pré 70's, c'est l'aspect proto industriel de la musique de Sand. C'est d'ailleurs le point qui aura inspiré les artistes se revendiquant de Golem, le point qui aura crée une passion si grande de la part de Rotorelief (label proposant quantité de sorties industrielles et de musique concrète dans son catalogue, voire de musique futuriste originelle, allant de MB à Die Form en passant par Vivenza).

Sand s'est intéressé avant l'heure aux possibilités de la machine. Évidemment, les travaux allemands de l'époque sur les claviers et l'agencement de boucles, ou les itérations de sons (Hommage a Terry Riley par exemple) ont participé à ce besoin futuriste de travailler sur les boucles de sons et leurs infinies possibilités. Pourtant, Sand proposera des travaux préfigurant la musique industrielle avec une façon toute unique de traiter le son brut. C'est pour ça que le groupe fait figure de pionnier (malgré l'absence de succès lors de la release de Golem, bien entendu). C'est pour ça que Rotorelief a souhaité nous délivrer toutes ces études studio, ces travaux sur le son que le groupe a pu faire et qu'il n'a jamais eu la possibilité de sortir à l'époque. Voyez les quatre volumes suivant Golem comme un musée de la musique industrielle, des ébauches d'idées et des essais sur le son. Voyez ces quatre volumes d'inédits comme les balbutiements d'artistes sentant les possibilités du son et les ouvertures que la modernité lui offraient.

Un beau marathon que nous aura offert le label, au travers de quatre magnifiques objets avec une cohérence visuelle hors du commun. Si vous ne l'avez pas déjà fait, je vous conseille de vous procurer Golem, pour comprendre de quoi il est question, et à l'occasion de faire un tour sur le site de Rotorelief qui fait jusqu'ici preuve de beaucoup de goût et d'amour pour la musique et les beaux objets.

Bertrand

Artiste: Sand
Album: His first steps
Sortie: Avril 2016
Chez Rotorelief
Genre: Papy fait de l'indus
NB: Croc' Vinyle sur Toulouse (12 rue des Lois) a souvent en bac les objets du label et travaille main dans la main avec eux.

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon