Beak> - Couple in a hole OST

Winter is coming soon...

Beak>, side-project de Geoff Barrow (Portishead), livre la bande-son originale du film Couple in a Hole. Mélange de morceaux déjà existants, de brèves vignettes musicales installant une ambiance sonore et de trois créations au format plus standard, on pouvait craindre que cet album soit un assemblage hétéroclite et redondant, auquel manqueraient en outre les images pour lesquelles il était fait. Mais, comme tous les clichés, celui de Bristol "lazy town" est trompeur : aucune paresse dans l'angoissant dédale élaboré ici.

Bien sûr, on reconnait des titres de leur premier LP sorti en 2009 : le groove affûté de Backwell, la ballade déprimée de Battery Point, les cordes effrayantes de Flax Bourton et la vibration cyclique et désolée sur laquelle tournent comme un manège Eggdog et The Cornubia n'en conservent pas moins leur puissance hypnotique et anxiogène, trahissant le goût affirmé de Geoff Barrow pour le giallo noyé dans la mint-sauce acide des sons analogiques.
Et comme il s'agit malgré tout d'accompagner la dérive psychotique d'un couple écossais traumatisé par la perte d'un enfant, vivant "in a hole" au fin fond des Hautes-Pyrénées, Beak> invente ces brèves notations d'ambiance dont nous parlions plus haut. En à peine plus d'une minute, Nailsea nous enserre dans les cordes de l'inquiétante étrangeté ; How Nice Is ThisRemember et Spitting Feathers précisent la menace qui explose sur The Axe, terrifiante montée sans cesse retenue.
PIJ, Timeshare  et Embers, les trois titres inédits, ne surprennent pas vraiment l'auditeur, mais achèvent néanmoins de le ligoter dans les gémissements langoureux et déphasés de cordes vrillées et de drones infernaux.
Rien d'étonnant à ce que Geoff cite  la bande originale composée par Mica Lévi pour Under the skin  comme une référence : à la ville comme à la montagne, c'est la peur qui devient la matière même du son.
La forêt dans laquelle nous entraîne Beak> est celle où l'on se perdait,enfant, avec Le Petit Poucet : on la connaissait par coeur, mais on se laissait gagner par la terreur avec un délicieux frisson, prêt à trébucher sur chaque racine et à croiser l'ogre qui nous dévorerait. S'égarer sur des chemins connus, un pur plaisir...

Anna

Titre : Couple in a Hole
Artiste : Beak>
Sorti chez Invada records
Ecouter Beak> sur leur bandcamp https://beak.bandcamp.com/
Rubrique : Bande originale, Lysa (!), Pitchfork, idée vacances.

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon