Retour sur la 24ème édition des soirées Kino-Bouffe

Retour sur la 24ème édition des soirées Kino-Bouffe organisée par Kaleidos Films, une association de professionnels et d'amateurs de cinéma, en partenariat avec Séquence Court-Métrage, à l'occasion de la fête du court métrage. Ce 15 mars, c'est une sélection de films traitant parfois d'euphorie, de plaisirs féminins, et calvities qui nous est présentée et dont nous sommes allés nous délecter.  

Junior – Julia Ducournau – France – 21'

Cinq ans avant de jouer une jeune femme découvrant ses instincts cannibales, Garance Marillier interprétait déjà la découverte de problématiques liées à l'adolescence que sont les changements corporels et les désirs naissants. Dans Grave, son corps grandissant développait le besoin profond de chair humaine, un désir franc et violent, parfois charnel. Ici, elle incarne Junior, une enfant qui passe d'une pré-adolescence cruelle et purulente à un corps de femme lisse et aux joues saillantes. Mais cette transition ne se fait pas sans mal : des heures de nausées accompagnées d'une mue sous forme d'une peau transparente et visqueuse qui la recouvre, tombe et traîne sur son passage. Elle n'est pas la seule à vivre cette mutation : le sujet est bien trop tabou pour en parler ailleurs que devant les miroirs de toilettes du lycée entre copines, et bien entendu insurmontable pour les adultes présents.

Un court métrage aux différentes lectures avec une aura fantastique : une très bonne introduction au cinéma de Julia Ducournau !

Love You More – Sam Taylor-Wood – Royaume Uni – 15'

Tension sexuelle entre jeunes prépubères londoniens à la fin des années 70  et punk rock assourdissant sont au rendez vous dans le court métrage de la réalisatrice du plus célèbre, et moins appétissant, 50 nuances de Grey.

Pierre, un lycéen un peu looser, ne peut s'empêcher de fixer la délicieuse et déjantée Giorgia. Elle le rend complice d'un vol chez le disquaire du coin : le dernier album des Buzzcocks. Alors qu'ils foncent l'écouter chez elle, la passion et l'envie de découverte du corps et le plaisir de l'autre deviennent très communicatifs et sont illustrés à travers des plans recentrés sur les membres tremblants de peur à l'idée d'effleurer l'autre et leur souffle court. Un court métrage rock feel good bien réussi !

Cipka – Reneta Gasioroswka – Animation - Pologne – 8'

Une jeune femme plonge dans son bain sous le regard de son voisin à la longue vue depuis l'immeuble d'en face. C'est en tentant de se donner quelques plaisirs solitaires qu'elle glisse, ce qui ne manque pas d'alerter le voisin pervers qui accourt à sa rescousse. Reprenant ses esprits et ses caresses sur le canapé, c'est toute sa vulve qui décampe, physiquement, pour aller trouver son plaisir ailleurs.

En attendant, le voisin, inquiet, frappe et attend impatiemment derrière la porte de la jeune femme lorsqu'il se fait attaquer par une version géante cthulhuesque de la vulve évadée. Ravie d'avoir fait fuir le malotru, la vulve ira faire découvrir à sa propriétaire ce que sont de vraies caresses en se frottant à toute sorte d'objets grattant, des plumes, des bulles d'eau.... Diverses sensations qui les réconcilient très vite. Un court métrage drôle et décalé sur la recherche du plaisir, sans prétention, aux riches conseils... !

Le Futur Sera Chauve – Paul Cabon – France – 5'

Notre protagoniste se retrouve face à sa triste réalité : son père est chauve, son oncle est chauve ; la calvitie le guette. Il aurait pourtant aimé goûter au plaisir des hommes à la chevelure dense : se marier à une belle femme, drôle et un peu folle; lui faire de beaux enfants; avoir un travail enrichissant; devenir un homme important et prendre part aux décisions cruciales planétaires. A la place, il sera mal considéré, mal payé, sans ami, relayé à un vulgaire agent d'entretien, délaissé par tous. « Autant en finir dès maintenant » dit il en attrapant sa tondeuse.

Un film satyrique, parfois politique, qui laisse percevoir l'espoir même dans les moments sombres !

Retrouvez les Kino Bouffe à la Chapelle ; 36 rue Danielle Casanova, un jeudi par mois, pour des projections de court métrage aux thèmes éclectiques et décalés. Prochain rendez vous le 26 avril, sur inscription, et cet été au Kino-Fiesta au MESSE à Ramonville, autour de ciné concert et atelier audiovisuels, du 8 au 10 juin.

Lola

 

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon