Rencontre avec Julia Ducournau

Après avoir tourné dans des festivals internationaux et remporté une bon nombre de prix, le film Grave de Julia Ducournau sort sur les écrans français ce 15 mars. Mélange des genres, entre comédie d'ado et body horror, le film n'aurait pu être qu'accumulation de références s'il n'était pas basé sur un scénario solide et une maîtrise de mise en scène étonnante pour un premier long métrage. A la fois histoire d'apprentissage et pur récit gothique d'innocence pervertie , le film de Ducournau joue sur différents niveaux, bien plus complexes qu'il n'y paraît au premier abord. La thématique cannibale ne fait que mettre en avant des processus de normalisations absurdes, qu'ils soient initiés par l'institution (ici une école de vétérinaires) ou la famille. Flirtant joyeusement avec l'organique, à l'instar d'un Cronenberg ou d'une Marina de Van, Grave possède aussi une dimension pas sérieuse, assez réjouissante et au final très punk dans l'esprit. Un film à part et qui fait du bien dans le paysage cinématographique français actuel. Nous avons pu échanger quelques mots avec Julia Ducournau et parler de ses goûts en matière de cinéma.

Un grand merci à Annie (American Cosmograph) et Pauline (Wild Bunch).

Maxime Lachaud

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon