Looking for Janis de Lucie Baratte

Benz Belt

A la longue série des hommages rendus par l'Europe à l'Amérique rêvée, Lucie Baratte ajoute un délicat road-book sur les traces d'une longue chevelure en désordre, celle de Janis Joplin.De Port-Arthur à Monterey la petite Lucie défait pas à pas les restes d'une enfance nourrie des (excellentes) références paternelles ; rock, blues, folk ont bercé ses années d'école, de collège puis de lycée, mais le choc, le crash, la claque définitive et un peu folle eut lieu à l'écoute de "Coo Coo". Découvrir Janis sur un "CD jaune" mollement tendu par son papa peu convaincu, fut l'affaire de sa vie. Dès lors la quête commence. Dénicher les pépites, écouter en boucle les cassettes sur son walkman, décalquer son malaise adolescent sur la révolte bruyante et joyeuse de Janis la Hippie, c'est la ligne désormais que la vie de Lucie doit suivre. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'un jour de juillet 2011, ce  chemin prenne la voie du ciel et porte la jeune fille sur des ailes d'acier jusqu'au pays au-delà de l'arc-en-ciel, à la rencontre de ses rêves, de ses peurs, de ses doutes : bref, à la rencontre d'elle-même.
Le récit suit les rencontres, les retours en forme de pèlerinage sur les lieux mythiques de la vie de Janis ; la fraîcheur de la découverte du Grand Ouest, la pure émotion du contact avec la réalité d'une icône et d'un pays donnent au récit sa forme journalistique et sensible, entre Gonzo et "My dear diary". Les photos et les croquis de l'auteur doublent le trajet, et font écho à la recherche du temps perdu, de la voix presque éteinte des années 70 bouleversantes et ambigües.
On aime le regard délicat qui saisit la force et la faiblesse des gens, des lieux et de l'histoire ; on aime aussi suivre la construction du parcours biographique d'une femme en devenir mettant ses pas dans ceux de la fille un peu boulotte, boa et lunettes bleues en guise d'armure contre ses failles intérieures, vaine défense qui la laissera au bord de la route, épuisée avant ses trente ans, n'ayant jamais abandonné la lutte.
Le retour au petit pays, dans la vieille Europe,est évoqué pudiquement. On comprend bien qu'il n'a pas été facile de quitter la jeune femme du Flower Power et de se retrouver "dans ce métro de merde, assise sur mon strapontin." Mais le dernier mot, bien sûr, appartient au rêve : "Rock'n'roll is not dead". Evidemment.

Anna

Titre : Looking for Janis
Auteur : Lucie Baratte
Rubrique : road-book, journal de voyage, hommage, récit initiatique, objet-livre.

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon