Swesor bhrater - Prémices

On le dit depuis bientôt dix ans : la scène dark folk est au point mort, jamais vraiment affranchie de l'ombre écrasante des trois géants Death in june, Current 93 et Sol invictus, dont elle est condamnée à livrer perpétuellement des clones. Il semblerait depuis peu que la marée noire de ces dernières années se tarisse, le public se raréfiant pour se tourner vers de plus verts pâturages. Raison de plus pour saluer la venue d'un projet nouveau, qui vient revitaliser un style que l'on croyait épuisé depuis longtemps.

Swesor Bhrater est un projet dans la mouvance issue du label San France Disko, dont deux titres sur la compilation de 2014 Codex 02, aux côtés de Bruta Non Calculant, Agnes Beil et Ashburn County avaient déjà attiré une certaine attention. On avait découvert à cette occasion une folk pas comme les autres, enracinée dans une terreau proche des grands ancêtres des années 60 / 70, notamment les obscurs précurseurs Changes et Phase II, ainsi que The Doors auquel Victor-Yann alias VY emprunte l'orgue Farfisa psychédélique. Un retour au sources bienvenu à une époque marquée par un épuisement créatif général.

Swesor Bhrater était donc appelé à voler de ses propres ailes. C'est aujourd'hui chose faite avec un premier album de toute beauté et plein de surprises. Car, contrairement à ce que l'on aurait pu supposer, Prémices déploie une palette stylistique qui va en déconcerter plus d'un. VY opère une fusion inédite entre d'un côté des morceaux acoustiques à l'ambiance mystique et primitive, de l'autre une synth wave minimaliste et radicale dans la lignée du fameux label Invasion Planète. Un parti pris audacieux qui tente de réunir deux couleurs musicales souvent considérées comme antinomiques et qui donne ici un véritable coup de maître. Passé une introduction rituelle et orageuse, le chant démarre avec un Never land recueilli qui pose un décor aride et désolé. Arrive alors To be her sun, pur tube dansant pour une production mi-analogique mi-digitale qui caractérise tout le reste du disque. Chaque morceau s'intègre dans une mosaïque harmonieuse, chacun formulant une proposition complémentaire du précédent, entre folk old school, envolée rock à la King Dude (Fowles in the frith), indus et spoken word sur fond ambient. Les textes, quant à eux, reviennent à la source d'un romantisme noir, entre références littéraires à Rimbaud et Yeats, désirs de grands espaces, nostalgie d'un retour aux racines terrestres et humaines et paganisme chthonien. On voit donc revivre un genre qui commençait sérieusement à sentir la naphtaline. Swesor Bhrater est un est projet à suivre de très près, bien loin des hordes de groupes à treillis qui nous engluent depuis des lustres. Ajoutons que l'album étant tiré à seulement 100 exemplaires, vous savez ce qui vous reste à faire.

Sébastien

Artiste : Swesor bhrater
Album : Prémices
Sortie : Mai 2016
Site web : https://swesorbhrater.com/

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon