Mütterlein - Orphans of the black sun

L'hommage à Nico est clair comme de l'eau de roche. Le beau monde est présent. Sur ce premier long format de Mütterlein, on note quelques noms : Sundust records est le label de Vindsval de Blut aus Nord, et on retrouve Marion (ex Overmars, projet lyonnais de postcore aujourd'hui terminé mais dont on gardera en tête les excellents double LP Affliction endocrine...vertigo et Born again) au chant et claviers.

On ne va pas faire compliqué, ce LP est une grosse mandale. Mütterlein navigue dans les sillons de toute une frange de la musique gothique dans l'esthétique. J'ai effectivement cité Nico, maman des incantations sur clavier en tous genres. On peut rajouter tout un pan de la musique doomy et poisseuse moderne. La musique d' Orphans of the black sun est hantée, au gré des rythmiques lourdes et collantes, de l'aspect rêche purement rock, relevée par des orgues/claviers fantomatiques qui accentuent l'aspect mélodique du projet.

Une précision énorme a été apportée à la production de cet LP, ce qui nous laisse profiter à la fois de la douceur lugubre des morceaux mais aussi de leur énergie tribale cathartique. Les premiers essais du projet avaient été plus bruts (son plus live), les reverbs noyaient souvent les rythmiques et on avait du mal à ressentir cette vibe rituelle qui ressort clairement ici.

Les vocaux sont impeccables et habités, Marion se ballade du registre folk le plus doux (My war) jusqu'au cris incantatoires les plus psyché (pas sans rappeler certains passages d'Overmars d'ailleurs, bien que très loin du registre). Le disque est en fait constitué d'une collection de petites beautés tubesques, s'alignant les unes après les autres et renforçant une ambiance noire.

On a entendu ces dernières années quantités de projets se voulant héritiers des années 80 et du post punk, mais jamais les groupes n'avaient réussi à ce point à s'approprier toute une scène pour en livrer quelque chose avec autant d'identité. Mütterlein fait le pont entre les musiques post wave, apo folk et rituelles tout en réussissant le tour de force d'avoir un apport lumineux dans sa production.

Clairement favori de ce début d'année de mon côté !

 

Bertrand

Artiste : Mütterlein
Album : Orphans of the black sun
Label : Sundust records
Genre : Post punk rituel
 

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon