Le Vrai Faux Top de la Musique Extrême en 2017

Pas de vrai top cette année, pas la foi pour classer dans l’ordre le mieux et le moins mieux des albums qui ont fait taper du pied SuperFlux, des artistes qui se sont sorti les doigts, des productions léchées, ou pas d’ailleurs. Bref un fourre-tout d’une dizaine d’albums de musique sombre et violente, qui ont marqué l'année de SuperFlux pour tout un tas de raisons et un seul conseil à vous donner : si vous ne les avez pas écoutés, il est encore temps !

Aosoth – The Inside Scripture

Le dernier râle puissant et malsain d’une bête aux abois toujours entre la vie et la mort. Malsain et douloureux, la France ne fait pas que du Post Black et c’est tant mieux. 

The Ruins Of Beverast – Exuvia

Le dernier album de sieur Meilenwal ne m’avait absolument pas convaincu, poussif et presque kitch à certains égards, le monstre qu’est The Ruins Of Beverast nous avait habitués à des élans autrement plus destructeurs.  L’année 2017 aura été celle de la réconciliation avec le primitif Exuvia et ses appels à une transe poisseuse, lourde et profondément séminale. Tout simplement génial !

Clandestine Blaze – City Of Slaughter 

Difficile de trouver quelque chose de plus barbarement sale que cet album de Clandestine Blaze, sortie en début d’année. Approche old-school, son raw et destructeur, guerrier, tristement cradingue et empli d’un chant carnassier, peu d’œuvres portent aussi bien leur titre, véritable charnier cet album pue la mort comme aucun autre cette année.

Bestia Arcana – Holokauston

Enième groupe de Naas Alcameth, le bonhomme derrière le groupe ricain Nightbringer, au rang des sortie 2017 je lui préfère donc celui-ci plutôt que Terra Damnata de Nightbringer. Complètement infernal et cauchemardesque, cet Holokauston fait partie de ce qui est arrivé de mieux cette année, outre-Atlantique. Des atmosphères lourdes et incantatoires, un chant possédé, des riffs surpuissants, cet album est absolument indispensable !

Medico Peste – Herzogian Darkness 

Ici un petit EP made in Pologne, car la qualité n’est parfois pas dans la durée, du moins c’est le cas pour Medico Peste. Ici quatre titres pour 25 minutes d’un black metal insidieux et rampant, pour vous lover délicatement dans les bras de la folie.

Chaos Moon – Eschaton Mémoire

Alexander Poole avait déjà mis les pieds dans mon top de l’année dernière avec son projet étouffant Skáphe, il réitère cette fois avec une approche bien différente. La musique de Chaos Moon est enveloppée d’une brume venue d’un autre monde, hantée, dépeignant un paysage sonore cyclopéen qui vous happe pour ne jamais vous laissez revenir dans votre dimension. Dense et merveilleusement exécuté, cet album n’est à louper sous aucun prétexte. 

Amenra – Mass VI

Amenra m’avait habitué à ressortir de chacune de ses expériences musicales à chaque fois un peu plus anéanti. Cette nouvelle messe donnée par les Belges n’y coupent pas, et quelle intensité !! Terriblement douloureux, oppressant à vous en filer la gerbe, vertigineux de désespoir. Pour les jours de pluie et les envies de suicide  

Split Siberian Hell Sounds / Convulsing

Ici un split, car oui parfois c’est à deux qu’on travaille le mieux. Deux groupes australiens pour deux titres de 20 minutes chacun, attendez vous à du lourd, du très, très lourd. Convulsing avait déjà mis tout le monde d’accord en 2016 avec l’album Errata, mais la on frise la démence musicale. Deux titres, deux visions, Siberian Hell Sounds est là pour vous passer à tabac dans le déchainement de violence le plus colossal de l’année. Puis viens Convulsing qui vous achève en écrasant méticuleusement chacun des os qui composent votre squelette. On leur dit merci.

Dyscarnate – With All Their Might

Pas un grand fan de ce style de Death Metal à la base, mais il faut bien dire que les Anglais de Dyscarnate ont sortie l’artillerie lourde sur cet album à la musicalité imparable. Du break qui vient te casser la nuque à coup de marteau, en veux-tu en voilà. Pour les soirées headbang en famille !

Altarage – Endinghent

On reste dans le Death Metal, mais ici c’est une tout autre histoire avec les Espagnol d’Altarage. Sombre, lourd et étouffant tant il est étourdissant, Endinghent décroche aisément le titre d’album écœurant de l’année !

Black Wine Order - Dirt

Jazz atmosphérique complètement brinquebalant mais suffisamment sombre, hanté et expérimental pour rentrer dans ce top. Assommant et assurément hermétique ce Dirt n’est clairement pas fait pour tout le monde, une véritable cacophonie comme on les aime.

Blattaria – Blattaria

On reste dans cette frange d’artistes qui ont décidé de faire n’importe quoi avec leur instrument pour décerner le prix de l’album frénétique de cette petite rétrospective 2017. Véritable kaléidoscope musical, cette expérience étrange et complètement chaotique ravira les plus ouverts d’esprit, un album grandiose de bout en bout !

Selbst – Selbst 

On enchaine ensuite avec l’éponyme de Selbst. Outrageusement bien composé, cet album aux allures de champs de batailles désolés, aussi mélancolique que brutal, est une véritable petite perle de Black Metal qui mérite amplement sa place parmi les meilleures sorties de l’année.

Full Of Hell – Trumpeting Ecstasy

S’il y a bien un groupe qui a fait parler de lui cette année dans le petit milieu de la musique extrême, c’est bien Full Of Hell. Surement leur meilleure sortie à ce jour, ce Trumpeting Ecstasy est l’exemple typique du groupe qui pousse toutes les jauges au max tout en sachant parfaitement ce qu’il fait. Si vous avez du stress à libérer après une journée de shopping, cet album est tout désigné.

Inferno – Gnosis Kardias

Pour clore cette liste, parce qu’il faut bien en finir, un album en tout point excellent. Rituel, puissant, intelligent et malveillant à souhait, ce Gnosis Kardias est clairement un album de haut vol et malgré une prolifération indécente de groupe s’engouffrant dans cette nouvelle vague de Black « orthodoxe », Inferno sort clairement la tête du lot en nous sortant un album d’une limpidité déconcertante de précision et de puissance.

Pour les affamés voici en suivant les quelques albums qui aurait pu (dû ?) figurer dans cette liste et qu’il est bon d’écouter :
Blaze Of Perdition - Conscious Darkness
https://agoniarecords.bandcamp.com/album/conscious-darkness

Blut Aus Nord – Deus Salutis Meae
https://blutausnord.bandcamp.com/album/deus-salutis-meae

Botanist – Collective : The Shape Of He To Come
https://verdant-realm-botanist.bandcamp.com/album/collective-the-shape-o...

Caïnan Dawn – Fohat
https://cainandawn.bandcamp.com/album/fohat

Desolate Shrine – Deliverance From The Godless Void
https://darkdescentrecords.bandcamp.com/album/deliverance-from-the-godle...

Dodecahedron – Kwintessens
https://dodecahedronsom.bandcamp.com/album/kwintessens

Qrixkuor – Incantation From The Abyss
https://qrixkuordeath.bandcamp.com/album/incantations-from-the-abyss

Ignis Haereticum – Autocognition Of Light
 https://ignishaereticum.bandcamp.com/album/autocognition-of-light

Power Trip – Nightmare Logix
https://powertripsl.bandcamp.com/album/nightmare-logic

Yellow Eyes – Immersion Trench Reverie
https://yelloweyes.bandcamp.com/album/immersion-trench-reverie

Bathsheba – Servus
https://bathshebakills.bandcamp.com/album/servus

Samuel

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon