La BO de ton automne

Chelsea Wolfe – Hiss Spun

Plus sombre que jamais, l’envoûtante Californienne Chelsea Wolfe est de retour avec Hiss Spun.
Elle s’est entourée du guitariste Troy Van Leeuwen (Queens of the Stone Age) et du chanteur de doom metal Aaron Turner (Old Man Gloom) pour publier un opus plus sombre, limite gothique.
Conseil : Idéal pour tirer le tarot de Marseille en brûlant du papier d’Arménie.

 

Kaitlyn Aurelia Smith – The Kid

Considérée comme l’une des étoiles montantes de la musique électronique, Kaitlyn Aurelia Smith produit une musique aux sonorités à la fois hypnotiques et extatiques.
The Kid, qui fait suite au plébiscité Ears, permet une nouvelle fois d’apprécier son identité musicale unique et de se laisser porter par un voyage aérien composé ici de 13 titres.
Conseil : En mangeant un Milky Way.

 

Chapelier Fou – Muance

Pour ce nouveau long-format, Chapelier Fou joue d’une grande variété d’instruments (violon bien sûr, son instrument fétiche, mais aussi guitare, mandoline, bouzouki, synthés et orgue Farfisa). Ses compositions s’enrichissent aussi de samples qu’il puise dans des vieux vinyles de jazz be-bop, de musique classique ou de musiques du monde.
Conseil : En bouquinant près du poêle après une grosse journée de dur labeur.

 

King Krule – The OOz

Originaire de la banlieue londonienne, Archy Marshall a baigné toute sa jeunesse dans une étrange mixture de scission familiale et d’art.
En 2013, à seulement 18 ans, il enregistrait Six Feet Beneath The Moon. Un album sombre et perturbant qui a révélé ses thèmes favoris : ceux d’une jeunesse maudite, qui traîne et s’ennuie et se morfond, pleine de questions. Il est aussi l’égérie du genre qu’il a fait naître, la Bluewave. Sous ce terme, ce sont de nombreuses influences de l’artiste qu’on retrouve : Indie, Hip-Hop, Jazz et Free Jazz, Rockabilly, ou encore le Punk anglais qui a forgé son chant, ses sujets et son caractère scénique.
Conseil : A écouter au casque sous le crachin en zonant avec ton sweat à capuche.

 

Portico Quartet - Art in the Age of Automation

Avec l’album Art In The Age Of Automation, le quartet de post jazz londonien signe un disque électronique empli de sonorités acoustiques ; instrumental qui raconte plein de choses ; cérébral qui donne la bougeotte. Un disque visionnaire qui s’adresse à l’intime.
Conseil : A écouter lumière tamisée avec un bon vin rouge (nature de préférence), servi dans un joli verre ballon.

 

Calypso Valois – Cannibale

Il est rare que SuperFlux chronique de la pop française, mais la petite protégée d’Etienne Daho mérite que l’on s’attarde sur son cas !
Nouvelle révélation de la scène pop française, Calypso Valois s’échappe du cinéma (comédienne remarquée dans les films d’Olivier Assayas et Michel Gondry) et vient tout juste de publier un premier album très moderne Cannibale qui conjugue textes graves et mélodies légères.
Conseil : En s’amusant dans son bain.

 

Ginger

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
Reddit icon